Dossier: Poils incarnés barbe

par | Nov 27, 2018 | Uncategorized | 0 commentaires

Poils incarnés 101

Le poil incarné désigne la repousse du poil sous la peau qui après inflammation donne ce joli bouton tensionné dont vous guettez la résorption pour attraper une pince…

Dans le meilleur des cas, vous vous en sortez avec une hyperpigmentation inflammatoire, dans le pire des cas, c’est la cicatrice chéloïde.

 

 

Si les trois mots passés en gras constituent un cycle que vous ne connaissez que trop bien, il y a 50% de chances que soyez un homme noir aux cheveux crépus ou frisés.

 

J’ai donc besoin de toute votre attention pour le paragraphe suivant.

 

Un grain de peau fin et souple

En soit, un poil qui pousse sous la peau, c’est simplement un poil qui n’a pas pu traverser la barrière de votre épiderme. Outre la nature de votre poil, en cause : une peau trop épaisse, sèche ou un grain de peau irrégulier. En effet, avec un taux de testostérone élevé viennent les quelques avantages cités ci-dessus…

 

Le gommage : pour affiner le grain de peau

Comme je vous le disais, le gommage est souvent recommandé, pour vous aider à affiner votre grain de peau et éliminer les cellules mortes qui font barrage au niveau de vos pores et empêchent la respiration cutanée.

Très important, nous vous conseillons d’utiliser bien évidemment un produit naturel, nous recommandons fortement le WAWA qui est le savon noir le plus efficace à seulement 9,99€

 

Le bon geste pour gommer votre peau

Etape 1 : Ouvrir les pores, le sauna facial maison

Faites bouillir de l’eau, et versez là dans une bassine résistante devant laquelle vous ramènerez votre visage en vous recouvrant d’une serviette. 3 minutes

Si vous manquez de temps, un gant chaud passé sur votre visage devrait faire l’affaire. 1 minute

Etape 2 : Gommer en insistant sur les zones qui rencontrent la tondeuse…

Si vous l’avez bien choisi, votre gommage est fait de grains. Après avoir gommé votre visage, laissez le sécher avant de revenir gommer presque à sec votre peau. Vous pourrez ainsi insister sur la zone régulièrement rasée, qui devenue plus épaisse que les autres zones répond de moins en moins à un gommage humide.

 

 

 

 

 

 

 

L’hydratation : pour une peau souple

Alors le gommage oui, mais pas sans hydratation, au risque de laisser graisser une peau agressée. Graisser, c’est le réflexe de la peau assoiffée et sèche pour se recouvrir d’un film protecteur et assurer sa fonction première : protéger. Le moyen le plus simple d’hydrater votre peau : boire de l’eau.  On réinvente pas la roue hein. Et je ne vous parle pas des fameux 1,5L, ça c’est tout juste ce qu’il vous faut pour ne pas crever. A partir de 2L, vous commencez à faire le nécessaire pour accompagner votre performance cérébrale et votre respiration cutanée. Mais c’est sans compter le sport ! La transpiration vous fait du bien et c’est encore une fois un moyen de faire respirer votre peau. D’ailleurs, vous le savez déjà car vous l’avez vu. A votre avis, d’où vous vient le glow post-sexe ?

 

 

 

 

Et enfin, votre crème hydratante.

Elle n’est pas “nourrissante” ou “unifiante” ou autre, elle est hydratante donc contient essentiellement… de l’eau et des ingrédients qui maintiennent votre niveau d’hydratation toute la journée en vous restituant une belle beau le soir.

 

En réalité pour combattre le poil incarné, l’un ne va pas sans l’autre. Là où le gommage aide au renouvellement et vous évite une accumulation de cellules cutanées pour un grain de peau plus fin, l’hydratation rend la peau plus souple. Le poil traverse ainsi plus facilement la barrière cutanée et car une pousse saine est encouragée au travers de cette routine, le poil est moins sec et cassant.

 

Donc, à quoi sert le gommage sans hydratation ? *tous en choeur* R !

 

Le poil incarné chez les peaux noires

Les peaux noires sont plus enclines à avoir des poils incarnés que leurs homologues blancs latinos ou asiatiques. Il ne s’agit d’ailleurs pas tant de la couleur de peau mais de la texture du cheveu et donc du poil. Le poil frisé ou crépu est plus épais et pousse souvent en “tire- bouchon”, il dévie donc plus facilement de sa trajectoire voir continue de croître sous la peau.

 

La cicatrice chéloïde chez les peaux noires

“La cicatrice chéloïdienne se définit comme une prolifération fibreuse d’origine dermique ayant des prolongements radiculaires en forme de « pinces d’écrevisse » évoluant depuis plus de deux ans. Les facteurs de risque des chéloïdes sont la pigmentation forte de la peau (personne noire et mate), le groupe sanguin (notamment les personnes du groupe A), l’âge (période de puberté jusqu’à 30 ans) et la localisation de l’agression physique de la peau (sternum, lobe de l’oreille, partie inférieure du visage, moignon de l’épaule, cou, pubis) et l’exposition solaire des cicatrices.” source : Inoya

Poils incarnés barbe.

 

Vous avez des questions?

Nos mentors sont disponibleS gratuitement
C’est ici